Rêve d’enfant, femme d’aujourd’hui

Madame Léa Khonde est une femme entrepreneure congolaise passionnée de la mode responsable de la marque Ethnikaccessories

Enfant elle développait déjà le goût du style qui au fil des années finit par fleurir.

Au départ, la création de ces accessoires de type liputa tels que les sacs, colliers, bracelets, vêtements,etc

étaient destinée pour son propre embellissement, plutard admirer et aimer par plusieurs, elle se décide d’entamer des productions plus larges dans la République notamment à l’extérieur du pays durant l’année 2016.

La vision d’Ethnikaccessories est celle de marquer les générations par une touche africaine féminine, elle vise une visiblité internationale et prône l’identité des femmes africaines à savoir le port du pagne.

Ethnikaccessories effectue des ventes en ligne sur sa page instagram Ethnikaccessories, sur le site Ethnikaccessories.afrikrea.com notamment par des livraisons à domicile au +243826331130.

Femme, bats-toi pour concrétiser ton rêve !!

Rédigé par KALAMBAY Jessica

Entrepreneuriat : Mwasi utile et spéciale!

ALDINA DIANGIKULUA, jeune femme congolaise licenciée en faculté de Théologie à l’Université Protestante du Congo.

Dès son jeune âge, elle était passionnée par tous ce qui constitue la Beauté Féminine. Au fil des années, sa passion pour le Make up s’accentue et c’est donc en 2009, après être élue Miss Bas-Congo elle prit du goût à cela, en voyant ce que faisaient les jeunes maquilleuses pour révéler la beauté de la femme.

Je n’ai qu’une idée en tête :

PROMOUVOIR LES VALEURS QUI FONT DE LA FEMME UNE PERSONNE DISTINGUÉE TANT SUR SON APPARENCE QUE DANS SON INTÉRIEUR : ALDINA D.

Il est vrai que du haut de sa vie elle n’en était pas capable, pas facile, manque de confiance, la peur l’envahissait mais à force de travail cette jeune femme a pu se démarquer.

Aujourd’hui elle s’y met dans ce domaine. A travers son blog Beauty and advice by Aldy , elle partage sa passion pour le make up : conseils beauté, vente des produits cosmétiques en ligne, maquilleuse de différentes évènements ( apparitions publiques,fête de mariage, anniversaire, fiançailles, etc).

Ainsi je rappelle à chaque femme que je rencontre elle est une femme de valeur , qu’elle devrait le savoir et le vivre : ALDINA

Rédigé par TUZOLANA BUNGU Annette

Entreprendre:une question de volonté et de ténacité

Il s’agit d’une jeune fille: Lucie Katanga âgée de 27 ans, grandi au près de ses grands parents, orpheline de père ;

Elle n’a pas eu une vie comme toute les autres jeunes filles (avec papa et maman) mais après les moqueries,la honte quand elle avait dérouté et devenue fille mère, elle dit en ce mot  » Je me suis levée, j’ai placé ma confiance en Dieu je me suis remis sur le bon chemin et j’ai débuté tout d’abord avec le commerce des epices à binza ozone et ensuite j’ai entrepris dans le confectionnement des babouches pour femme je les vend dans les universités, dans mon église

Je n’ai pas encore ma propre marque ou mon propre magasin mais je ne lacherai pas prise jusqu’à ce que j’atteigne mes objectifs  » On peut tous être ce que l’on désire être il faut simplement y croire, nos erreurs ne doivent pas nous décourager pour nous empêcher à atteindre nos buts. Femme tu es capable d’entreprendre, ce que tu rêves aujourd’hui peut être une réalité demain il suffit d’y croire, croire et croire encore.

Croyons!!!

Redigé par Malaika Luhahi

Femme , sors de ta zone de confort

Madame Sivi Malukisa , consultante en ressource humaine, co-fondatrice de l’association congolaise et professionnelle de ressource humaine, Ceo et co-fondatrice de MANITECH sarl, une start-up familiale qui s’occupe de la transformation agro-alimentaire , naturelle et bio. Respectant les normes standards de qualité .

Madame Sivi Malukisa avait toujours rêvé de créer une industrie de transformation en RDC .

Elle a fait des études en biotechnologie . Après ses études , elle a travaillé dans les ressources humaines pour pouvoir financer son projet de base.

Elle a co-crée MANITECH en 2013 avec son mari . En collaboration étroite avec les fermier locaux

Manitech a trois produits phares :

-des confitures ( papaye, ananas , corossol, mangue)

– du piment

– pâte d’arachide

Les produits MANITECH sont vendus dans les différents points de vente de la capitale .

Article rédigé par : OLONDO OKITANGONGE Ariane

Jolie décor, une entreprise née de manière inattendue

Jolie décor est une entreprise spécialisée dans la décoration de lieux de différents types de ceremonies telles que les mariages, anniversaires, conférences,etc dans la ville de Kinshasa.

Cette entreprise est l’oeuvre d’une jeune dame mariée et mère de famille nommée yollande Vangu Kakinga, cette dernière a fait ses études en économie rurale.

L’idée de faire de la décoration événementielle n’était pas une chose qu’elle avait toujours voulu, au départ menée par sa passion pour l’artisanat elle fabriquait des accessoires revêtus de pagne entre autre des boucles d’oreilles, des colliers, des sacs à mains, des chaussures,…

C’est donc en avril 2016 qu’elle recevra une proposition d’une de ses amies qui allait se marier coutumiérement de s’occuper de la décoration du lieu de l’événement, elle accepta cette proposition sans savoir où elle devait trouver du matériel pour ce travail et aussi comment elle devait le faire, c’est ainsi qu’elle mena quelques recherches sur internets histoires de voir ce que font les autres decorateurs, mais malgré tout ces inconvénients et son manque d’expérience les mariés et tous leurs invités étaient impressionnés par son travail.durant la même cérémonie elle reçu un autre marché pour un mariage civile cette fois, C’est donc ainsi qu’elle découvrit son talent dans la décoration. Malgré le fait que cela ne lui rapportait encore aucun gain étant donné qu’elle ne disposait pas de matériel à elle même elle était contrainte à tout louer.

Ce fut pourtant un début très timide pour l’entreprise jolie décor qui après ces deux premières oeuvres manqua de marché jusqu’en 2017 où madame yollande eu l’idée de publier sur les réseaux sociaux des photos de ses premières oeuvres. Ces dernières rencontra un grand succès sur internet et c’est de cette manière que jolie décor a était lancée officiellement avec l’obtention de plus de marchés.

Vue la croissance de ses activités,elle a du employé progressivement d’autres jeunes gens pour travailler avec elle, elle leur offre en plus de cela l’opportunité d’apprendre le métier de décorateur, il arrive même des fois où elle les envoie travailler sans elle, son équipe de travail est actuellement composée de 6 personnes (filles et garçons).

Certe le matériel continu de poser problème même si depuis elle s’est approvisionnée toute seule, mais ca pose toujours problème dans la mesure où très souvent les clients veulent copier ce qu’ils voient ailleurs et étant donné que malheureusement à Kinshasa nous ne disposons pas de beaucoup de matériel de déco il faut passer des commandes ailleurs cela peu faire préjudice compte tenu du temps. il y’a aussi le problème de transport de son matériel d’un lieu vers un autre qui se pose.

Madame yollande vangu continue d’évoluer dans son domaine malgré les difficultés, ses oeuvres s’embellissent de plus en plus, et continue de booter le succès de cette entreprise florissante.

Nous lui souhaitons une grande réussite.

Rédigé par: Divina izemengia

Entrepreneuriat féminin bat son plein en RDC: Femme lève toi, voit grand et poursuit tes rêves

C’est l’histoire d’une jeune femme entrepreneur : Jessica Masangu

C’est l’histoire d’une jeune femme entrepreneur : Jessica Masangu est une jeune femme congolaise chrétienne licenciée en Architecture grandi à Kinshasa et a été formé à Miami ;

Étant rentrée au pays avec un esprit révolutionné, d’entreprendre: elle a donc monté une structure « Sœur lève toi » en 2014 ayant pour objectif de redorer l’image de la jeunesse féminin par une éducation exquise, afin que les jeunes filles parviennent à un idéal celui d’être le reflet des aspirations constructives

Alors dans le but d’influencer positivement la jeune fille congolaise, elle a donc trouvé bon de s’occuper en premier lieu des orphelines qui sont les plus vulnérables dans la société afin de pouvoir bâtir des foyers stables et ainsi une société forte

Pour ce elle adopte pour l’éducation , et pense que celle-ci nous ouvre non seulement beaucoup des portes pour l’avenir mais aussi notre esprit.

Pour clôturer cet article Jessica Masangu jeune ambitieuse aimant le développement de la jeune fille dans la société congolaise , encourage chaque congolaise et africaine a pouvoir voir grand, de poursuivre ses ambitions, ses rêves et d’y croire

Comme le dit un dicton « un rêve sans objectifs demeure un rêve »

Levons nous Femmes de demain, combattons pour l’avenir de notre pays car nous sommes la nation de demain ; *Aussi petit que soit ta vision avec beaucoup de volonté de détermination, d’amour et de Foi elle finira grande un jour*

Il suffit juste d’y croire , croire et croire encore

La femme c’est toi, l’avenir c’est nous ensemble nous sommes plus fortes.

Croyons!!!

Croyons!!!

Écrit par Malaika Luhahi

Le potentiel pour la réalisation de ses rêves.

Jemima MFUAMBA est une jeune fille Congolaise âgée de 24ans.

Depuis son jeune âge la créativité est la passion de Jemima. Pour s’y faire ; après son obtention de diplôme à l’école Betyna, elle se lance dans un métier de « tresseuse » et se spécialise en esthétique.

Toujours pas satisfaite, dans le but d’atteindre ses objectifs elle s’inscrit à l’Institut Supérieur d’Art et métier (ISAM).

<<RÉALISER MA PASSION N’A PAS ÉTÉ CHOSE FACILE. J’AI ÉTÉ DÉCOURAGÉE PAR PLUSIEURS ET ENCOURAGÉ PAR UNE PERSONNE QUI EST MA TANTE >> : JEMIMA MFUAMBA

Elle ne se fie pas à l’opposition mais fait des encouragements une force (courage, volonté, patience).

Jemima a donné de son potentiel pour devenir ce qu’elle a toujours voulu être.

Actuellement étudiante en 3ème cycle de mode, elle œuvre dans son propre design : confectionne et fait la vente de ses produits par commande ou sans commande.

Elle se sent épanouie dans son domaine, professionnelle en design de la mode, qui est le fruit de sa détermination et patience. Elle s’y met et continue son expérience dans le travail et l’apprentissage.

Rédigé par TUZOLANA BUNGU Annette

Une étudiante qui se projecte dans l’avenir

Mademoiselle Ornella Bonkeke est une jeune étudiante de l’Université catholique du congo en troisième graduat dans la faculté d’économie et développement. Étant jeune fille, elle a toujours été attirée par tout ce qui touche à la recherche de la beauté feminine comme toutes les jeunes filles de sa génération, elle passait la majeur partie de son temps libre à observer comment ses aînées se coiffaient et se maquillaient, c’est avec le temps qu’elle a commencer à s’exercer là dessus à son tour jusqu’à ce qu’elle ait perfectionné sa manière de faire ce qui finalement a donné naissance à Nel-b make-up et coiffure.

Concernant la coiffure cela fait 4ans qu’elle exerce dans ce métier et le maquillage elle s’y est mis il y’a 2 ans. En ce moment elle ne dispose pas encore d’un lieu fixe où travailler, lorsqu’une cliente entre en contact avec elle, elles decident ensemble du lieu où sera exécuter le travail. Ornella maquille des femmes pour divers cérémonies telles que:mariage, anniversaire, collation de grade académique,…

Cette jeune dame se lance donc dans le monde de la beauté à fin de pouvoir mettre son talent au services des autres à fin de ressortir en chaque femme le sublime qui sommeil en elle.

Étant jeune étudiante, elle compte se spécialiser dans la filière de projet ou entrepreneuriat à fin de pouvoir apprendre les techniques indispensables pour s’épanouir professionnellement tout en faisant le métier qu’elle aime, l’un de ses plus grands objectifs est de pouvoir un jour mettre sur pied sa propre marque de produits de beauté Nel-b cosmétique, à fin que ce qui n’était autre fois qu’une simple passion de jeune fille puisse devenir le gagne pain d’une grande dame.

Rédigé par : Divina Izemengia

Entrepreunariat : Du rêve à la réalité

Josepha Mutund , jeune femme de 25 ans , co-fondatrice et directrice générale du salon de beauté 《Josepha Cosmetics》
Implanté à Kinshasa depuis trois ans , crée par trois soeurs dont Josepha l’une des co-fondatrices.

Josepha Cosmetics est spécialisé dans le relooking , le maquillage, la coiffure et en onglerie.

Josepha Mutund a pris l’initiative de travailler dans le secteur de la beauté depuis sa tendre enfance car, elle aimait tout ce qui avait trait à l’esthétique et rêvait d’être esthéticienne pour 《sublimer les femmes et non pour les transformer》

Josepha Mutund est congolaise de souche , elle a grandi en Côte d’ivoire et a fait des études en management d’entreprise en Afrique du Sud .
Après ses études à l’étranger, elle est revenue à Kinshasa avec ses soeurs afin de créer un salon de beauté aux normes internationales à Kinshasa .

Elle encourage les jeunes femmes à étudier, à être déterminées dans la poursuite de leurs rêves et à ne jamais baisser les bras devant l’adversité.

Rédigé par Olondo Okitangonge Ariane

Femme,ne jamais se sous-estimer !!!

Dans le souci de se rendre utile dans son foyer, madame Odette AMONA MABILAMA âgée de 55ans , mariée il y a 35ans et mère de 6 enfants, œuvre dans les PME(petites et moyennes entreprises)il y a environ 10ans.

<<Je suis diplômée en science commerciale depuis 1980,mais malheureusement je n’ai pas eu la chance faire des études supérieures. Je me suis donc focalisée dans la vente de diverses articles notamment les produits vivrières,la pâtisserie pour laquelle j’ai reçu des formations,ainsi que d’autres produits commerciaux me permettant d’avoir un bénéfice important. Avec beaucoup de courage,de volonté, temps passant, j’atteint petit à petit mes objectifs parce que j’ai de quoi mettre la main dans la pâte en ce qui concerne la planification ménagère dans mon foyer. j’ai fait une vente de plus ou moins 200.000fr par jour avec un bénéfice de 20%. j’en profite pour m’adresser particulièrement aux femmes de ma génération qui se sentent inférieur du fait qu’elle n’aient pas faites des grandes études,la vie appartient aux courageuses et il n’y a pas de diplôme spécifique pour entreprendre et s’épanouir !!>>

Leçon à tiré :Peu importe notre niveau d’études ou notre classe sociale, nous ne devons jamais nous sous-estimer à entreprendre, car le seul travail qui commence par le haut c’est creuser un trou!! N’ayons pas peur de nous salir les mains afin d’atteindre nos objectifs !!

Rédigé par KOKO MABILAMA Claudia

Créer un nouveau site sur WordPress.com
Commencer